c_erhel_deputee #DireactAN proposition de loi déploiement d'un réseau d'infrastrures de recharge de véhicules électriques sur l'espace public @Fmassat09
17hreplyretweetfavorite
c_erhel_deputee @Valerie_Rabault rapporteure du budget, félicitations ! Unanimité du groupe PS ce matin
21hreplyretweetfavorite
c_erhel_deputee RT @benoithamon: Ni baisse, ni suppression des APL. Pas d'économie au détriment des étudiants. #prioritéjeunesse
c_erhel_deputee Au congrès d'arrondissement de l'Union Fédérale des anciens combattants et victimes de guerre dans la belle commune de Tredarzec (22)
c_erhel_deputee RT @ebothorel: . @c_erhel_deputee: ses questions à Arnaud Montebourg lors de son audition sur la vente de SFR http://t.co/pOQIGS9eri


Mon intervention lors de l’audition des représentants des salariés d’Alcatel-Lucent par la Commission des Affaires économiques

Après avoir entendu l’équipe dirigeante d’Alcatel-Lucent en décembre dernier, la Commission des Affaires économiques a reçu ce matin les représentants du personnel.

J’ai insisté sur le climat social et l’inquiétude des salariés. Ils vivent un nouveau plan social et n’ont pas de vision claire de l’avenir, la stratégie du groupe pour la France et l’Europe restant floue.

Nous devons trouver des solutions pour permettre à Alcatel-Lucent, et à notre pays, de ne pas perdre des compétences clés en matière de télécommunications. A l’issue de l’audition, nous avons donc convenu avec les représentants syndicaux de travailler ensemble sur certaines de leurs propositions ainsi que sur certaines des propositions formulées dans le rapport d’information que j’ai remis la semaine dernière avec Laure de La Raudière.

 

Consulter l'intervention de Christian Méheust (CGT)

Consulter l'intervention de François Schmets (CFE-CGC)

Consulter l'intervention d'Olivier Catteau (CFTC)

Consulter l'intervention d'Hervé Lassalle (CFDT)

publié le 13 février 2013, 14:23
 

Alcatel-Lucent : l’emploi et la sauvegarde des compétences au centre de la rencontre avec l’équipe dirigeante

A l’occasion de la venue de l’équipe dirigeante du groupe Alcatel-Lucent France sur le site de Lannion, une table-ronde a réuni ce jour Pascal Homsy, président-directeur général, Loïc Le Grouiec, directeur général délégué, Sébastien Lebreton, directeur des ressources humaines, les autorités administratives, le commissaire au redressement productif pour la région Bretagne et les élus locaux.

Alors que le groupe a annoncé la suppression de 139 postes sur le site lannionnais en novembre dernier, confirmant l’inquiétude des salariés, j'ai demandé à l'équipe dirigeante d'Alcatel-Lucent France de clarifier la stratégie du groupe pour la France et l'Europe mais surtout de préciser quel serait le devenir du site de Lannion et des compétences qui s'y exercent tous les jours : quel plan de charge ? quel transfert d’activités ?

Les salariés ont en effet besoin de visibilité sur la pérennité du site, l’ensemble de ses activités et sa fonction dans la stratégie globale de l'équipementier.

Depuis plusieurs années, j'interpelle les pouvoirs publics sur la situation d’Alcatel-Lucent qui, outre des choix stratégiques propres, est soumis à une pression et à une concurrence internationale croissante ainsi qu’à une compression des coûts en France très marquée depuis 2011/2012.

Il est d’autre part aujourd’hui urgent de mettre en place une stratégie industrielle et économique nationale de filière pour les télécommunications. Je remettrai d’ailleurs dans les prochains jours un rapport d’information sur l’impact de la régulation dans le secteur des télécoms.

Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des PME, de l'Innovation et de l'Economie numérique, a pour sa part annoncé la tenue à la fin du mois de février d’un séminaire gouvernemental. Je souhaite qu’il marque la relance des investissements dans le Très Haut Débit fixe et mobile, 4G et LTE Advanced mais aussi qu’il redonne confiance aux acteurs de la filière en précisant la vision et les ambitions nationales.

Les salariés, auxquels je renouvelle mon entier soutien, l’emploi et le maintien des compétences dans notre bassin d’emploi doivent être au cœur de nos préoccupations. C’est le sens de mon action et de mon engagement.

publié le 28 janvier 2013, 17:14
 

Mon intervention lors de l’audition de Pierre Moscovici par la commission des Affaires économiques

Retrouvez la vidéo de mon intervention lors de l'audition du ministre de l'Economie et des Finances le 15 janvier 2013.

 

Consulter la réponse du ministre

publié le 15 janvier 2013, 14:49
 

Mon intervention lors de l'audition d'Alcatel-Lucent par la Commission des Affaires économiques

La Commission des Affaires économiques a auditionné aujourd’hui le groupe Alcatel-Lucent, acteur clé des télécommunications en France.

Ce secteur hautement stratégique est porteur de croissance et de compétitivité pour nos territoires et notre pays. Il connait aujourd’hui de grandes difficultés qui menacent directement les nombreux salariés de cette filière et plus spécifiquement les 9000 salariés d’Alcatel-Lucent en France, dans l’attente de la mise en œuvre d’un plan de suppression de 1353 postes en France.

Avant tout chose, je tiens à réitérer mon engagement aux côtés des salariés et mon souci de clarifier les intentions du groupe en France et le maintien des compétences dans nos régions.

J’ai donc interrogé Philippe Keryer, vice-président exécutif d’Alcatel Lucent, sur les perspectives du groupe en Europe et en France ainsi que sur sa stratégie financière, largement commentée dans les quotidiens économiques ces derniers jours.

De plus, alors qu’Alcatel-Lucent évolue sur un marché qui se renouvelle en permanence et sur lequel l’innovation est déterminante pour développer une offre pertinente, je me suis étonnée que la recherche et développement soit touchée par ce plan social, comme sur le site de Lannion.

Le Président de la Commission des Affaires économiques, François Brottes, a également précisé que la Commission resterait attentive à l’évolution de la stratégie d’Alcatel-Lucent et que les délégués du personnel seraient bientôt invités.

 

publié le 19 décembre 2012, 08:50
 

Alcatel-Lucent : l’emploi et la sauvegarde des compétences doivent être notre priorité

Le groupe Alcatel-Lucent a présenté ce matin en comité central d’entreprise la déclinaison par site du plan social européen annoncé en juillet et précisé en octobre.

Sur le site de Lannion, 139 emplois sont concernés. 16% de l’effectif est touché.

Mes premières pensées vont aux salariés d’Alcatel-Lucent et à leurs familles qui vivent depuis des semaines dans l’inquiétude et l’attente de ces annonces. Ma priorité est d’être à leurs côtés et à leur écoute comme lors de la rencontre avec les syndicats d’Alcatel-Lucent à l’occasion de la visite de Fleur Pellerin, Ministre déléguée chargée des PME, de l'Innovation et de l'Economie numérique, à Lannion le 16 novembre dernier.

Alcatel-Lucent rencontre des difficultés croissantes liées à des choix stratégiques propres à l’entreprise et doit faire face à un ralentissement des investissements Très Haut Débit fixe et mobile en France et en Europe ainsi qu’à une concurrence internationale intense. J’ai alerté à de nombreuses reprises le gouvernement sur ces questions précises.

Ainsi, en plein accord avec Fleur Pellerin et Arnaud Montebourg, Ministre du Redressement productif, il est impératif de :

- relancer les investissements dans le Très Haut Débit fixe et mobile, 4G et LTE Advanced,

- assurer la prise en compte des objectifs d’emplois et d’investissement dans la régulation du secteur des télécommunications et raisonner en termes de filière afin de trouver l’équilibre entre intérêt du consommateur, innovation, intensité de l’investissement mais aussi maintien et développement de l’emploi,

- mettre en place rapidement l'observatoire des investissements et de l’emploi annoncé par le gouvernement,

- mener rapidement un travail de fond sur les principes de réciprocité et d’équité des échanges.

publié le 29 novembre 2012, 11:21