c_erhel_deputee Au Conseil Regional de Bretagne, des enjeux forts: Politique Territoriale, Tourisme, Plan bâtiment durable. Plan Climat energie territorial
18mreplyretweetfavorite
c_erhel_deputee Hier #Brienne: @JY_LeDrian et le president Hollande: Redonnons de la force a notre economie - Nous sommes un grand pays. @elysee @JJUrvoas
c_erhel_deputee RT @RichardFerrand: Ma proposition à la mission Écotaxe,au nom des députés bretons, d'auditionner la Ministre @RoyalSegolene vient d'être a…
c_erhel_deputee #DireactAN proposition de loi déploiement d'un réseau d'infrastrures de recharge de véhicules électriques sur l'espace public @Fmassat09
c_erhel_deputee @Valerie_Rabault rapporteure du budget, félicitations ! Unanimité du groupe PS ce matin


Promulgation de la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe : un texte pour l’égalité

Validée vendredi par le Conseil constitutionnel, la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe a été promulguée par le Président de la République et publiée samedi au Journal officiel.

Ce texte avait définitivement été adopté le 23 avril après de nombreux débats à l’Assemblée nationale et au Sénat. La rédaction du projet de loi s’était alors nourrie des échanges et de la concertation avec de très nombreuses parties prenantes : associations, représentants des cultes, experts, etc.

Le mariage pour tous est un acte d’égalité et de justice qui, comme le PACS avant lui, s’inscrira dans l’histoire de notre pays. J’ai voté en faveur de ce texte avec conviction et fierté.

Les personnes homosexuelles devaient avoir les mêmes droits que les autres. Ce texte permet ainsi aujourd’hui à tous de pouvoir bénéficier de la reconnaissance mais aussi de la protection juridique et sociale que constitue le mariage.

D’autre part, les enfants de familles homoparentales ont désormais les mêmes droits et le même statut que les enfants de parents hétérosexuels. Ils ne vivront plus dans une précarité juridique lourde de menaces, notamment en cas d’accident de la vie ou de séparation.

publié le 21 mai 2013, 15:34
 

Communiqué de presse des députés socialistes costarmoricains après le vote de la loi d’ouverture du mariage aux couples de même sexe

C’est avec une immense fierté que nous avons voté en faveur de la loi sur le mariage pour tous (331 voix pour, 225 contre, 10 abstentions). L'engagement n°31 du candidat François Hollande devient une promesse tenue du Président de la République et de sa majorité parlementaire. La France devient ainsi le 14ème pays autorisant le mariage des couples de même sexe. C’est une grande avancée pour notre société comme pour notre démocratie. Le mariage pour tous est un acte d’égalité et de justice qui, comme le PACS avant lui, s’inscrira dans l’histoire de notre pays.

Nous nous félicitons également de l’ouverture d’un droit pour tous et d’une meilleure protection juridique des familles homoparentales. Ces familles existaient depuis longtemps, sans pour autant avoir le cadre légal leur permettant de s’épanouir pleinement. Les enfants ne différencient pas les gens qui s’aiment et leur intérêt est de grandir dans une famille aimante qui subviendra à leurs besoins et leur offrira l’éducation qu’ils méritent. Désormais ils pourront grandir dans des conditions égales aux autres, dans une société nouvelle ouverte à la diversité.

Nous saluons le gouvernement et Madame Christiane Taubira, Garde des Sceaux, ministre de la Justice, pour la détermination et la décision d’accélérer le calendrier au vu des débordements observés. Nous regrettons d’ailleurs que certains députés se soient laissé aller ces derniers jours à des provocations verbales et physiques au sein de l’hémicycle et en dehors. Ces actes n'honorent ni la République ni ceux qui les pratiquent. Nous condamnons par ailleurs, avec la plus grande fermeté, la multiplication des actes homophobes qui sont une conséquence directe de ce climat délétère.

Les Françaises et les Français ont majoritairement voté pour un projet de changement économique, social mais également sociétal. Ce projet, porté par François Hollande, nous le portons à notre tour et travaillons à sa réalisation. Plus que jamais, le redressement de notre pays doit se faire dans le rassemblement. Ouvrir les mêmes droits à tous nos concitoyens participe de ce rassemblement. Aujourd'hui comme demain, nous continuerons à agir dans ce sens !

Corinne Erhel - Michel Lesage - Viviane Le Dissez - Annie Le Houerou

 

Consultez l'intervention de Christiane Taubira

Consultez l'intervention de Bernard Roman

 

publié le 23 avril 2013, 18:02
 

Mariage et adoption pour tous : un vote pour l’égalité

Après deux semaines de débat au sein de l’hémicycle, l’Assemblée nationale a fait le choix de l’égalité en adoptant aujourd’hui en première lecture le projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe avec 329 voix pour, 229 voix contre et 10 absentions.

J’ai voté en faveur de ce texte avec conviction et fierté.

Les personnes homosexuelles sont des citoyens comme les autres qui doivent avoir les mêmes droits et les mêmes protections que les autres. Ce texte permettra ainsi à tous de bénéficier de la reconnaissance juridique et sociale que constitue le mariage.

Grâce à l’adoption, les enfants de familles homoparentales auront désormais les mêmes droits et le même statut que les enfants de parents hétérosexuels. Ils ne vivront plus dans une précarité juridique lourde de menaces, notamment en cas d’accident de la vie ou de séparation. Ce qui compte, comme pour tous les couples, c’est un projet parental solide et réfléchi. Ce qui est essentiel, pour l’enfant, c’est l’équilibre de sa famille.

Le projet de loi s’est nourri des échanges et de la concertation avec de très nombreuses parties prenantes : associations, représentants des cultes, experts etc. Il ne s’agissait absolument pas de passer en force mais de tenir une promesse, celle de l’égalité.

Je souhaite remercier Christiane Taubira, notre Garde des Sceaux, pour son implication sans faille et son éloquence tout au long de ces journées de débat. Je salue également le travail formidable d’Erwann Binet, rapporteur du texte, ainsi que l’engagement de Corinne Narassiguin, de Jean-Jacques Urvoas et de Bruno Leroux sans oublier celui de tous les collègues de la gauche présents pendant les débats.

publié le 12 février 2013, 17:13