Délimitation des régions : l’occasion manquée sur l’article 3 et l’assouplissement du droit d’option

Dans la continuité de mon engagement et de mon investissement en première lecture, j’ai une nouvelle fois tenu à m’impliquer aujourd’hui dans les débats autour de la délimitation des régions et à défendre un droit d’option opérant et effectif.

C’est dans cet objectif que nous avions déposé sur l’article 3 avec certains de mes collègues socialistes bretons des amendements (consultables ici) permettant d’assouplir le droit d’option, de même que Paul Molac, député du Morbihan. Malgré le soutien du Président de la Commission des Lois et député du Finistère, Jean-Jacques Urvoas, la position de sagesse donnée par le Gouvernement et la mobilisation des députés favorables présents dans l’hémicycle, cela n’a pas suffi (analyse du scrutin).

Je ressens une grande déception face à cette occasion manquée.

Mon intervention en faveur d’un droit d’option opérant et effectif :

 

Consulter le dossier législatif