c_erhel_deputee RT @Elysee: Le président @fhollande lors de la pose de la première pierre : "La #HalleFreyssinet, c'est un monument d'avenir" http://t.co/J
17hreplyretweetfavorite
c_erhel_deputee Ce matin audition de Bruno Lafont, PDG de Lafarge: importance de la R&D en France (200 Personnes). Coût de l'energie http://t.co/SovEOUTTjU
24hreplyretweetfavorite
c_erhel_deputee Tres bonne nouvelle a Lannion! "@OuestFrance22: Electronique Brightloop redonne vie au site d'AEG : 16 emplois créés http://t.co/nadLZt3yZl"
c_erhel_deputee #DirectAN @MarisolTouraine vient d'annoncer la suppression des franchises médicales pour les bénéficiaires de l'Aide Complémentaire Santé
c_erhel_deputee #CCI #AéroportLannion Quid des salariés de l’aéroport? Quelle vision pour un dvlpt économique pérenne des entreprises et du Trégor-Goëlo?2/2

Corinne Erhel



Programme de stabilité 2014- 2017 : mon vote pour l’emploi, la croissance et la crédibilité de la France

J’ai voté aujourd’hui, dans un esprit de responsabilité, de confiance et de crédibilité, en faveur du programme de stabilité* pour 2014-2017 présenté par le Premier ministre, Manuel Valls. Il a été adopté par l’Assemblée nationale par 265 voix pour et 232 voix contre.

En cohérence avec la feuille de route fixée par le Président de la République en janvier dernier et les mesures prévues du Pacte de responsabilité et de solidarité, le gouvernement entend renforcer l’économie française et sa capacité à créer de l’emploi mais aussi poursuivre le redressement de nos comptes publics tout en assurant le financement de nos priorités : l’emploi, l’éducation, la jeunesse, la justice et la sécurité et cela en préservant notre modèle social.

Nous allons consentir à un effort de 50 milliards d’euros d’économies. Cet effort, inédit et courageux, sera partagé. L’Etat et ses agences contribueront à hauteur de 18 milliards, les collectivités territoriales à hauteur de 11 milliards. D’autre part, la stratégie nationale de santé permettra d’économiser 10 milliards sur l’assurance-maladie sans réduire la qualité des soins et 11 milliards d’économies seront réalisées sur la gestion du système social.

Etre responsable, maîtriser enfin notre dette publique ne signifie en rien sacrifier la solidarité et notre modèle social.

Ainsi, les retraités percevant jusqu’à 1200 euros de pension ne seront pas concernés par le report d’un an de la revalorisation. La mise en œuvre du plan pauvreté interviendra quant à elle comme prévu le 1er septembre 2014. D’autre part, les minima sociaux seront indexés régulièrement par rapport aux prix. Deux prestations ont également été augmentées de façon exceptionnelle au début du mois : l’allocation de soutien familial de 5%, pour les parents isolés, et le complément familial de 10% pour les familles nombreuses les plus pauvres. Concernant les fonctionnaires, ceux aux rémunérations les plus modestes bénéficieront de mesures de revalorisations déjà prévues pour la catégorie C et les agents de la catégorie B en début de carrière. Le gel du point d’indice fera par ailleurs l’objet d’un réexamen chaque année au regard de la croissance du pays.

Cette phase de redressement demandera à tous un effort. Mais l’urgence est réelle à redresser nos comptes publics, devenus une entrave pour notre économie, et à garantir notre indépendance financière, notre souveraineté et ainsi notre crédibilité. Je soutiens le gouvernement qui a décidé d’y répondre de manière courageuse.

Nous savons où nous allons, nos objectifs sont clairs, nos intentions sont connues. Notre volonté est de retrouver la confiance des Français pour préparer ensemble l’avenir de notre pays.

J’ai tenu à manifester mon soutien à l’initiative portée par le gouvernement en cosignant la tribune « Courage, avançons ! Souveraineté, crédibilité, responsabilité : pourquoi nous soutenons le gouvernement » parue ce week-end.

 

%29 %811 %2014, %18:%Avr
 
Page 21 sur 324