c_erhel_deputee RT @fleurpellerin: Arrivée à Nanning pour participer au Green companies summit #comex #vivapolis #villedurable @francediplo http://t.co/MR5
19hreplyretweetfavorite
c_erhel_deputee RT @Elysee: Le président @fhollande a appris avec un immense soulagement la libération des journalistes français en #Syrie http://t.co/Aqo9
c_erhel_deputee Sur mon blog mon intervention devant @regionbretagne: de l’audace pour préparer l’avenir des Bretonnes et des Bretons http://t.co/tj7fXraUZX
c_erhel_deputee Avec @JY_LeDrian a PLOUHA (Cotes d'armor) Cérémonie du 70e anniversaire de la Libération et du réseau SHELBURN.. http://t.co/bv3vmeAGUe


Actualités

Mon rapport sur la proposition de résolution sur la stratégie numérique de l’Union européenne : il est urgent de se doter d’une politique industrielle en matière de numérique au niveau communautaire

Alors que le Conseil européen des 24 et 25 octobre derniers a inscrit pour la première fois le numérique à son ordre du jour, les parlementaires français doivent poursuivre leur travail sur le sujet et contribuer à la mise en place d’une véritable politique industrielle coordonnée dans le numérique, levier de croissance et d’emploi pour l’Europe.

C’est le sens de mon rapport, élaboré au sein de la Commission des Affaires économiques, sur la proposition de résolution européenne sur la stratégie numérique de l’UE d’Axelle Lemaire et Hervé Gaymard.

J’ai souhaité insister sur la nécessité d’anticiper les mutations et d’adapter nos modèles économiques à la conversion numérique, qui bouleverse notre quotidien, nos modes de communication, de production et de consommation.

Consulter mon rapport

Consulter le texte de la proposition de résolution adoptée à l’unanimité en Commission des Affaires économiques

Consulter les conclusions du Conseil européen des 24 et 25 octobre

 

 

PPR visuel

publié le 28 octobre 2013, 15:14
 

Mes questions à Anne Lauvergeon, présidente de la Commission Innovation, lors de son audition en Commission des Affaires économiques

La Commission Innovation a remis le 11 octobre dernier son rapport au Président de la République. Anne Lauvergeon, présidente de cette commission, est venue en présenter les conclusions devant la Commission des Affaires économiques ce matin.

Je l'ai notamment interrogée sur la septième proposition qui porte sur la valorisation des données massives (Big Data) et notamment sur le traitement de la masse de données ainsi que sur les problématiques de financement de nos entreprises innovantes.

Consulter la vidéo de mon intervention

Consulter la réponse d'Anne Lauvergeon (à 6'15)

En savoir plus sur le Commission Innovation

publié le 23 octobre 2013, 15:14
 

Mon intervention lors de l’audition de Michel Combes, DG d’Alcatel-Lucent, par la Commission des Affaires économiques

Alors qu’Alcatel-Lucent a annoncé la semaine dernière les modalités des mises en œuvre de son plan « SHIFT », les députés de la Commission des Affaires économiques ont auditionné hier Michel Combes, Directeur Général du groupe depuis avril.

J’ai tenu à rappeler le désarroi et l’inquiétude des salariés qui subissent leur 6ème plan social depuis la fusion d’Alcatel et de Lucent mais aussi souligner la nécessité pour le groupe d’expliquer à la représentation nationale sa stratégie. J’ai également interrogé Michel Combes sur sa vision sur le secteur des télécommunications, sa régulation, la question de la sécurité des réseaux et de la souveraineté numérique.

Depuis 6 ans, j’interpelle régulièrement les pouvoirs publics sur les difficultés que traversent les équipementiers télécoms et plus particulièrement Alcatel-Lucent et ses 8800 salariés français. Hier encore lors de l’adoption de la résolution européenne sur la stratégie numérique de l’Union européenne, dont je suis rapporteure pour la Commission des Affaires économiques, j’ai tenu à rappeler l’importance et l’urgence de mettre en place une véritable politique industrielle dans le secteur numérique à l’échelle européenne.

Aujourd’hui, Alcatel-Lucent a annoncé la suppression d’un nombre important de postes dans le monde et en France. Cependant, sa R&D reste implantée dans notre pays avec la réaffirmation du caractère stratégique des sites de Villarceaux et de Lannion, berceau des télécommunications et pôle technologique reconnu mondialement.

 

Consulter la vidéo de mon intervention

 

Consulter les réponses de Michel Combes aux députés

publié le 16 octobre 2013, 12:57
 

Alcatel-Lucent : solidarité avec les salariés et vigilance pour le maintien et le développement des compétences lannionnaises sur les technologies du futur

Le groupe Alcatel-Lucent a présenté aujourd’hui en comité de groupe européen les modalités de mise en œuvre du Plan «SHIFT» annoncé en juin dernier.

Il prévoit une diminution des sites dans le monde, dont deux fermetures ainsi que de possibles transferts d’activités en France, et une réduction très conséquente des effectifs avec 10 000 suppressions de postes dans le monde d’ici à fin 2015. 900 postes seraient concernés en France dès 2014, principalement dans les fonctions support, administratives et commerciales.

Je tiens tout d’abord à exprimer mon entière solidarité avec les salariés de tous les sites du groupe, et particulièrement les salariés lannionnais, déjà éprouvés par une longue série de plan sociaux dont notamment le plan « Performance » encore en cours de déploiement. Ma priorité est d’être à leurs côtés et à leur écoute.

Cependant, il me paraît important de souligner que le site de Lannion a été identifié par la direction comme stratégique pour le futur d’Alcatel-Lucent, grâce au développement de ses pôles 4G et SDM, technologies de croissance. Il nous faudra rester extrêmement vigilants quant à la déclinaison locale du plan mais aussi au maintien et au développement des compétences afin de protéger durablement l’emploi, l’innovation et la dynamique de notre pôle technologique qui outre les grands groupes Orange et Alcatel-Lucent accueille un tissu de 200 PME, PMI et ETI.

J'interpelle régulièrement les pouvoirs publics sur la situation d’Alcatel-Lucent, et du secteur des télécommunications dans son ensemble, qui doit faire face à un marché très concurrentiel, en constante mutation et nécessitant des innovations permanentes tout en étant soumis en France et en Europe à une compression des coûts très marquée depuis quelques années.

A la suite de l’annonce de la nouvelle stratégie industrielle française, Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, a présenté hier, lors d’une réunion à laquelle je participais, les 34 chefs de file des plans de reconquête industrielle. Alcatel-Lucent, l’un des 100 groupes les plus innovants au monde selon un classement Thomson Reuters, jouera un rôle clé dans cette réflexion au travers de Philippe Keryer, directeur de la Stratégie et de l’Innovation, qui pilotera le plan « Souveraineté télécoms ».

publié le 08 octobre 2013, 18:42
 

Mes questions à Fleur Pellerin lors de son audition en Commission des Affaires économiques

J’ai interrogé Fleur Pellerin, Ministre des PME, de l’Innovation et de l’Economie numérique, lors de son audition hier par la Commission des Affaires économiques sur la mise en œuvre législative de mes préconisations en matière de régulation, sur la position de la France sur le projet de règlement européen relatif au marché des télécommunications ainsi que sur la réallocation de la bande des 700 MHz.

 

 

Consulter la réponse de la ministre

publié le 02 octobre 2013, 14:19
 

Ma question à Arnaud Montebourg lors de son audition sur la « nouvelle France industrielle »

Arnaud Montebourg, Ministre du Redressement productif, a présenté hier en Commission les 34 plans de reconquête industrielle pour la France.

J’ai à cette occasion salué l’initiative et interrogé le ministre sur le rôle que joueront les PME innovantes dans sa mise en place et sa gouvernance.

 

 

Consulter la réponse du ministre (à 11'35)

 

publié le 02 octobre 2013, 12:06
 

« La nouvelle France industrielle » : une politique industrielle ambitieuse pour notre pays

Le Président de la République, François Hollande, a présenté hier en présence d’Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, les priorités industrielles de la France au travers de 34 plans de reconquête. Ils couvrent un vaste éventail d’activités et doivent permettre à la France et à ses entreprises de relever le défi de la compétition mondiale. Les priorités retenues répondent à trois critères : se situer sur un marché en croissance ou présentant des perspectives de croissance forte, se fonder sur des technologies que la France maîtrise et occuper une position forte sur ce marché avec des entreprises leaders ou disposer d'un écosystème permettant d'y occuper une place forte.

Je salue cette ambitieuse initiative porteuse d’opportunités industrielles pour notre région.

La Bretagne et plus particulièrement le Trégor-Goëlo ont en effet une carte à jouer en mettant notamment en avant leur expertise dans le numérique et les télécoms, leur savoir-faire dans les énergies renouvelables mais aussi leurs filières agroalimentaires.

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a d’ailleurs insisté lors de sa visite hier après-midi au Salon international des productions animales sur le potentiel de la Bretagne, de ses entreprises, de ses salariés et salué sa force d’innovation. Il a également évoqué les filières d’avenir au sein desquelles l'agroalimentaire a toute sa place.

 

Consulter le dossier "La nouvelle France industrielle" sur le site du ministère du Redressement productif

 

publié le 13 septembre 2013, 17:38
 

Aéroport Lannion-Côte de Granit : une très bonne nouvelle pour l’emploi et l’attractivité du Trégor-Goëlo

Le syndicat mixte de l’aéroport Lannion-Côte de Granit s’est réuni en assemblée générale hier soir et a annoncé le maintien de la ligne aérienne entre Lannion et Paris.

Je me réjouis de cette annonce. L’aéroport Lannion-Côte de Granit est en effet un outil indispensable à l’attractivité, au développement économique - industriel et touristique - et à l’emploi du Trégor-Goëlo.

Le maintien de la liaison aérienne est en effet une très bonne nouvelle pour le tissu de plus de 200 PME, PMI et ETI du pôle technologique, implantées sur des secteurs très concurrentiels, innovants et ouverts à l’export, mais aussi pour les deux grands groupes industriels : Alcatel-Lucent et Orange - piliers du pôle de compétitivité à vocation mondiale, Images et Réseaux.

Grâce à une mobilisation constante et à un important travail de persuasion tant au niveau national qu’au niveau local, nous sommes parvenus avec l’appui précieux de l’Etat, de la Région Bretagne, du Département des Côtes d’Armor, de Lannion Trégor Agglomération, des établissements publics de coopération intercommunale du secteur et de la CCI, à trouver une issue favorable aux interrogations pesant sur l’avenir à court-terme de l’aéroport et de ses 40 salariés.

Je tiens également à particulièrement remercier Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, Frédéric Cuvillier, ministre des Transports, Pierre Moscovici, ministre de l’Economie et des Finances, et leurs équipes pour leur appui et leur contribution à l’avancée du dossier.

publié le 10 septembre 2013, 16:56
 

Développement de l’économie numérique en France : la mission d’information pour mieux comprendre, anticiper et accompagner les changements liés au numérique reprend ses travaux

La Commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale a créé le 12 mars 2013 une nouvelle mission d’information sur le développement de l’économie numérique française. J’en suis la co-rapporteure avec Laure de La Raudière, avec qui je travaille pour la quatrième fois sur ces sujets clés. 

Après de nombreuses auditions de petites, moyennes et grandes entreprises françaises ou internationales, d’administrations, de pôles de compétitivité, d’experts, etc. au printemps dernier, nous avons repris nos travaux cette semaine. 

Cette mission s’inscrit dans la continuité de nos précédentes collaborations sur les questions d’infrastructures et de régulation. Nous avions d’ailleurs préconisé de créer une mission parlementaire sur l’économie numérique, sa définition, ses freins et son avenir dans notre dernier rapport commun sur l’impact de la régulation dans les télécommunications en février dernier.

Le numérique modifie en effet en profondeur notre société, notre économie et nos territoires. Il est l’un des principaux leviers de croissance et d’emploi dont disposent la France et l’Europe.

C’est pourquoi nous cherchons à saisir les enjeux et comprendre l’impact du développement du numérique sur les modèles économiques traditionnels et le fonctionnement des organisations. Nos réflexions et les très riches échanges avec les personnes auditionnées nous amènent, du fait du caractère très transversal de ce sujet, à nous pencher sur un très grand nombre de secteurs d’activités en nous interrogeant sur l’accompagnement de l’innovation, les problématiques de financement (amorçage, développement), la compétitivité, la complémentarité entre grands groupes, PME et start-ups, l’adaptation des formations, les modifications de stratégies internes et externes, etc. 

Afin d’accompagner au mieux la mutation profonde qui s’opère et faire de la France un pays d’excellence numérique, cette mission entend également permettre de déterminer les moyens à mettre en place tant au niveau des entreprises que des pouvoirs publics pour encourager et soutenir le développement de l’économie numérique sur l’ensemble du territoire.

Je suis d’autre part particulièrement attachée à la question de la formation, initiale et continue, qui sera clé pour préparer l’avenir, saisir les opportunités offertes par la révolution numérique mais aussi anticiper la mutation des métiers dans tous les secteurs d’activités.

De nombreux échanges auront encore lieu cet automne avant le rendu définitif de nos travaux en fin d’année.

 

publié le 06 septembre 2013, 13:45
 

Déclaration du Gouvernement sur la situation en Syrie et débat sur cette déclaration

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a présenté hier après-midi à l’Assemblée nationale la position du Président de la République et du gouvernement sur la situation en Syrie, avant un débat avec les parlementaires.

Consulter le compte-rendu du débat

 

Consulter la vidéo de Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, en réponse aux différentes interventions des parlementaires

 

Consulter la vidéo de Jean-Marc Ayrault en conclusion du débat

publié le 05 septembre 2013, 14:25