Alcatel-Lucent : ma question au Gouvernement sur les discussions du groupe avec Nokia en vue d’un éventuel rapprochement

Le groupe Alcatel-Lucent, acteur historique de l’écosystème lannionnais a confirmé ce matin être en discussion avec Nokia en vue d’un éventuel rapprochement de leurs activités.
Bien qu’étant menées avec un acteur européen, ces discussions posent en effet un certain nombre de questions sur lesquelles j’ai souhaité interpeller François Rebsamen, ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social lors de la séance de questions de ce jour, compte-tenu de l’extrême sensibilité du sujet et des enjeux pour l’emploi, notamment dans le Trégor.
J’ai ainsi interrogé le ministre sur sa lecture de ces annonces ainsi que sur le rôle que l’Etat entendait jouer pour garantir – dans la durée – aux 6000 salariés du groupe, tant pour les fonctions R&D que pour les fonctions support, le maintien de leurs emplois et des compétences dans les territoires.
D’autre part, alors que la France, avec le site de Lannion notamment, est au cœur des activités de recherche et développement du groupe Alcatel-Lucent, j’ai attiré l’attention du Gouvernement sur la nécessité de s’assurer du maintien dans notre pays de l’innovation et de la recherche et développement sur les activités en croissance.
Enfin, dans la continuité de mon engagement de ces dernières années, j’ai également appelé à l’anticipation des conséquences éventuelles sur l’ensemble de la filière télécoms, ses salariés et les écosystèmes concernés.
Dans sa réponse François Rebsamen a confirmé l’attention portée par le Gouvernement sur ce dossier ainsi que sa volonté de se voir présenter au plus vite les détails de ce projet de rapprochement afin d’apprécier si ce projet est pertinent d’un point de vue industriel et permet de constituer un champion européen compétitif au niveau mondial.
Il a rappelé l’importance des sites de Lannion et de Villarceaux en assurant que l’Etat serait vigilant quant au maintien en France des laboratoires de recherche, à la localisation des centres de décision ainsi qu’aux perspectives d’Investissement en France.
Travaillant en étroite collaboration avec Emmanuel Macron sur ce dossier, il a également annoncé la venue prochaine de ce dernier à Lannion pour rencontrer les équipes.

Consulter le texte de ma question

Consultez la vidéo de mon intervention ainsi que celle de la réponse de François Rebsamen :